Vente aux détails

Nouveaux:

Retrouver mon bœuf armoricain en vente au détail chez un boucher charcutier traiteur à Minihic sur Rance entre Dinan, Dinard et Saint Malo : LA CALE GOURMANDE

David Le Ray et Thomas Martin ont à cœur de travailler des viandes de races locales et bios d’où ma collaboration avec cette boucherie. C’est pour moi le dernier maillon de la chaine avant la cuisson qui permettra de mettre en avant le goût de mon terroir.

Également retrouvez à la table de Noël  du Sauvage à Saint Cast le Guidlo : du filet de bœuf armoricain.

ET POUR FINIR pour les locaux, je propose un peu de vente au détail à la ferme, vendredi 22 14h et samedi 23/12 à 11h. Emballés sous vide,en fonction des disponibilités. Bien sûr le prix au kilos du colis sera toujours plus intéressant.

Nouveau : colis de viande haché et de veau

Pour le veau, habituellement je fais du bœuf à 3 ans 1/2 d’engraissement, là il s’agit de femelles qui ont une maladie la néosporose qui se transmet de mère en fille.

Cette maladie peut causer des problèmes lors de la gestation, il n’est donc pas bon de garder ces femelles pour la reproduction surtout pour une race menacée comme l’Armoricaine où nous devons faire attention de garder une bonne génétique. Je me retrouve donc avec les femelles de l’année dernière et celle de cette année qui je ne peux pas vendre en vif ce que j’ai l’habitude de faire. Je n’ai pas assez de place pour loger tout le monde cet hiver, je me vois donc contrainte de faire sortir des animaux d’où ces colis de veau.

Apparemment le veau armoricain est également une très bonne viande! Ils ont été élevés sous leur mère pendant 7 mois.

DERNIÈRES LIVRAISONS DE L’ANNÉE 2023

Bœuf armoricain à 19 € le kilo Livraisons du 20 au 22 décembre décembre

  • Colis de 5 à 6 kilos : 1 côte ou 1 basse côte, 1 rôti, viande bourguignon, pièce à mijoter (type jarret paleron poitrine), environ 6 steaks (1ère et 2nde catégorie), viande pour bolognaise et 1 kilo de steak haché en barquette de 2 ou 4.

Vend copeaux de bois 40 /m3

Après avoir élagué près de 600m de haie l’hiver dernier, sélectionné du bois de chauffage, laissé les oiseaux faire leur nidification, les grosses branches ont été broyées en juillet.

Ces copeaux serviront à pailler de nouveaux linéaires de haie plantés par Breizh bocage, mais il m’en reste aussi pour pailler vos jardins.

Venez avec votre remorque que je peux charger avec mon tracteur!

RENDEZ-VOUS A LA FERME – Dimanche 4 juin 2023

Pour la première fois depuis mon installation en 2018, jai présenté ma ferme aux voisins, clients, élus, famille, paysans du coin, un grand merci pour votre présence et bonne humeur, j’ai vraiment trouvé chouette les échanges qui ont pu s’y déroulé.

Voici un film de la première partie de la visite de ferme https://www.youtube.com/watch?v=JGs2QSm0xrs . Bientôt des photos

Merci aux producteurs locaux : Légumes de Ludo : Jardins de l’Arguenon, jus de pomme, plats cuisinés de la Ferme du Grouin, derniers pâtés de Porc Blanc de l’Ouest la Ferme du Gabbro, savonnerie La Partisane, Christian Renault Apiculteur, Véronique Bihi  et ses plantes sauvages, confitures de Christelle, pépinière La Parcelle de Trégomeur, pain de la Cab’Anne Pain de St Aaron, …

Merci à Christophe d’Art’L et Estelle pour leurs ateliers artistiques.

Expositions de photos de Serge Andrieux “Combien de temps encore” et Yann Le Meur (Animaux sauvages) Superbe

Balade commentée : bocage et botanique. MErci Pascal et Tristan

Musiques : Merci les Kanards.

Adresse 1bis, Le Cartret : lien Google Maps

Agriculture syntropique Quésaco?

Ma définition : Imiter le système forestier en ayant pour but une production.

Je vous invite à aller sur internet pour avoir d’autre définition et voir les vidéos d’expériences du même genre….

https://assosyntropique.wixsite.com/france/l-agriculture-syntropique-c-est-quoi

Pour ma part se sont des étudiantes stagiaires de l’EAV qui m’ont fait découvrir ce concept qui m’a séduit. Je me suis formée brièvement en novembre dernier et ce système me parle tellement que je me suis lancée dans la plantation d’une première ligne de 70m.

Sur cette ligne on a planté 5 noyers, 14 pruniers, 12 vignes mais aussi 40 boutures de sureau et bouleau, 24 boutures de saules et peupliers, 44 bouture de groseilliers…. C’est çà la syntropie !? J’ai hâte de voir ce que ça va donner.

Ce principe permettrait de régénérer un sol très rapidement et la biodiversité qui va avec… ça c’est encourageant pour lutter contre le réchauffement climatique non ?

N’hésitez pas à revenir vers moi si vous souhaitez échanger.

Des heures de réflexions avec mes étudiantes pour choisir les essences, les espacements. Merci Manon Charlotte et Mathilde.
Préparation du sol à l’automne
Chantier participatif avec des amis voisins curieux de découvrir cet plantation intensif. Journée bien sympathique malgré la météo qui n’était pas au RDV!.

Merci à vous et à bientôt

DERNIÈRES LIVRAISONS DE L’ANNÉE 2023

Colis de viande haché à 18€ le kilo vendredi 17 novembre

Colis d’environ 3 kilos : 2 kilos de steak haché en barquette de 4 (divisible en 2) et 1 kilo de viande haché par sachet de 250g

  • Veau armoricain à 17€ le kilo vendredi 24 novembre
  • Colis de 5 à 6 kilos avec  : Rôti, Osso bucco, blanquette, cote de veau, escalope de veau
  • Bœuf armoricain à 19 € le kilo mercredi 20 décembre
  • Colis de 5 à 6 kilos : 1 côte ou 1 basse côte, 1 rôti, viande bourguignon, pièce à mijoter (type jarret paleron poitrine), environ 6 steaks (1ère et 2nde catégorie), viande pour bolognaise et 1 kilo de steak haché en barquette de 2 ou 4.
  • Vous pouvez d’ores et déjà m’envoyer un mail pour réserver : contact@fermedugabbro.fr

Arrêt de l’élevage Porc Blanc de l’Ouest

Et oui c’est avec regret et en même temps soulagement que j’ai décidé, l’été dernier, d’arrêter l’élevage de porc.

La principale raison : Des mauvaises terres pour la culture de céréales bios, (oui en conventionnel mes voisins y arrivent!) du coup si je ne suis pas en autonomie pour l’alimentation (avec le Porc Blanc de l’Ouest à croissance lente) ce n’est pas rentable du tout d’acheter à l’extérieur et pas cohérent à mon sens.

Ici c’est l’herbe qui pousse donc il faut des ruminants.

Par ailleurs être céréalier est un métier qui demande des compétences et des équipements matériels assez lourds que je ne souhaite pas acquérir.

Je regretterai de ne voir plus grandir ces animaux intelligents en plein air, de ne plus valoriser les déchets de Biocoop, mais je ne regretterais pas les jours où je devais courir après pour les emmener à abattoir !

Conséquence :

J’augmente mon troupeau de brebis pour passer de 50 à 80 brebis

Et j’ai plus de temps pour planter des arbres…. J’ai toujours espoir de produire des végétaux sur ma ferme…. Peut être des prunes…un jour… patience !